Les défis actuels des professionnels de l'accompgnement face aux nouveaux comportements des adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap

Programme :

Erasmus+

Secteur :

Éducation et formation des adultes

Action clé :

Action clé 1

Partenaires :

Tricentenaire asbl
APEMH
La cordée asbl

Durée :
du 01-09-2016 au 31-08-2018
Descriptif :

Le partenariat luxembourgeois se compose des organisations Tricentenaire asbl, Fondation APEMH et La cordée asbl. Il offre, sous diverses formes, un accompagnement aux adolescents et jeunes adultes en situation de handicap. Les objectifs du projet concourent à une meilleure inclusion sociale de ces jeunes qui rencontrent des difficultés de diverses natures. Pour répondre à ces besoins communs, les partenaires souhaitent renforcer les connaissances, les compétences et l’expertise des professionnels de leurs associations. Pour le Tricentenaire, l’objectif était l’accompagnement à la sexualité de jeunes en situation de handicap moteur avec le défi de l’accès aux nouvelles technologies (réseaux sociaux, rencontres, films pornographiques, etc.) et d’apporter des réponses à des comportements sexuels parfois inadaptés et de poser des questions aux professionnels en terme déontologique et éthique. Pour l’APEMH et La cordée, qui interviennent auprès d’un public en situation de handicap intellectuel, les objectifs étaient d’explorer l’accompagnement et les nouveaux comportements des jeunes dits « incasables » dont les caractéristiques et besoins spécifiques relèvent de plusieurs modes de prise en charge et viennent bousculer l’accompagnement traditionnel.

Activités :

Dans le cadre de ce projet, nous avons pu réaliser 5 mobilités de type « observation en situation de travail » et 1 mobilité de type « cours structuré » pour les 3 associations partenaires. Les mobilités se sont tenues dans 3 pays européens distincts : en France, en Allemagne et en Belgique. 19 professionnels des 3 associations, dont des membres de la direction, des psychologues, des éducateurs, des assistants sociaux, des coordinateurs de projets personnalisés et une déléguée à l’expression des usagers, ont participé au projet.

Produits :

Les participants ont su réaliser :

  • une formation structurée à Berlin
  • la participation à une journée de réflexion « adolescents à difficultés multiples: quels accompagnement sur les territoires » à Lyon
  • une visite de 2 associations à Lyon
  • une rencontre avec une association du secteur pour les jeunes en situation de handicap à Laval, en France
  • un séjour et l’échange de bonnes pratiques avec une association belge
  • une visite d’une instance régionale en Bourgogne Franche-Comté pour découvrir des outils et un programme de formation sur l’accompagnement de la sexualité des jeunes en situation de handicap.

Impacts :

Les impacts du projet sont très variés :

  • un enrichissement des pratiques professionnelles et des réflexions disciplinaires
  • le partage des problématiques et l’acquisition de nouvelles connaissances et d’outils pédagogiques adaptables à nos situations
  • de nouvelles perspectives pour l’organisation des services et des équipes
  • le partage d’expériences concernant la réalisation de formation
  • une évaluation de nos propres démarches et de nos réflexions et comparaison avec les initiatives prises par les partenaires d’accueil européens dans le cadre du projet.

L’impact des mobilités se mesure déjà dans les acquis d’apprentissage relevés par les professionnels et se mesurera dans les mois à venir dans les nouvelles actions développées ou les nouveaux outils seront utilisés. Par ailleurs, la réalisation des mobilités de professionnels au sein des trois associations commence à être connue. D’autres professionnels émettent le souhait de pouvoir également réaliser des visites d’études et d’échanges dans ce cadre.

Perspectives :

La culture de l’échange de bonnes pratiques entre pairs européens se diffuse petit à petit à tous les professionnels et la volonté de recevoir des collègues européens ou d’aller à leur rencontre est de plus en plus inscrite dans les cultures associatives des trois partenaires.
Pour l’APEMH, de futurs échanges avec la CREAI des pays de la Loire et avec l’association Félix Jean Marchais étaient envisagés. Par ailleurs, un premier échange entre les partenaires belges de l’AVIQ, l’APEMH et le Tricentenaire s’est tenu en octobre 2018 pour définir les contours d’un projet commun. Enfin, les équipes du Tricentenaire ont sollicité les professionnels du Centre Handicap et Santé de Namur et de l’IREPS Bourgogne Franche-Comté afin de disposer d’outils pédagogiques sur l’accompagnement à la vie affective et sexuelle. Un contact avec un étudiant en master a également été pris pour la présentation du dispositif de co-production avec les usagers au sein du Tricentenaire.

Gallerie :
 

Follow us on   Instagram_simple_iconlinkedin-logos